Espace Numérique de Travail (ENT)

Agenda

Octobre 2018
L Ma Me J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31

Météo Ambert

Connexion

Pour créer un compte, vous devez:

  • - faire partie des élèves de l'établissement,
  • - ou être parent d'un élève,
  • - ou être membre de l'équipe pédagogique.
Vous devez indiquer
  • - votre véritable nom de famille, et
  • - une adresse Email valide dans le registre d'inscription.
Vous recevrez ensuite une confirmation de la part de l'administrateur.

Qui est en ligne

Nous avons 138 invités et aucun membre en ligne

La végétation est en pleine expansion en cette saison, même si les excès de pluie finissent par porter préjudice à la croissance des plantes. 

 

Le temps consacré au jardin étant bref, il faut être efficace.

 

Repiquage d'un plant de chou, couverture de BRF, avec sa couronne de gaillet gratteron pour protéger des limaces (efficacité non vérifiée) et sa colonne enfoncée en terre pour un arrosage en profondeur. 

 

 

 

Malgré des missions définies et un encadrement des activités, le jardin reste en partie en autogestion puisque les élèves gardent une part de liberté dans leur organisation. Les aménagements et les essais qui demandent une certaine rigueur ne sont pas toujours concluants. Mais qu'importe, nous sommes tous là pour apprendre.

 

 

Pot garni de paille pour accueillir des insectes comme des perce oreilles qui peuvent participer à la protection des plantes du potager contre les insectes prédateurs.

 

 

 

Comptage des "petites bêtes" à l'intérieur d'une zone délimitée, avec une grille d'inventaire en fonction de la forme des animaux observés. Mais c'est un travail de patience qui demande de la rigueur scientifique. Les résultats obtenus ne sont pas exploitables!

 

 

 

 

L'endoscope nous a permis d'explorer les nichoirs installés pour certains depuis 3 ans. Si la plupart montrent des signes d'occupations avec les mousses et des feuilles, nous n'avons observé aucun œuf ni oisillon. C'est un peu décevant d'autant que de nombreuses espèces occupent la zone, même un rouge-queue à front blanc qui vocalise en permanence. Il faut parfois s'armer de patience pour voir le résultat de tous ces aménagements. 

  

 

Difficile d'accepter pour certain un jardin couvert de hautes herbes. Le jardin a comme image des plants bien alignés et une terre mise à nu. Ce n'est pourtant pas l'état naturel d'un écosystème riche ni la meilleure façon d'entretenir le sol. Dans notre potager, il n'y a pas de mauvaises herbes mais des adventices que l'on élimine que si c'est nécessaire pour contrôler la végétalisation. 

 

 

Recherche de la mésofaune dans le compost (collemboles, oribates, gamasides...). 

 

 

 

Production de purin d'orties pour ses propriétés de fertilisant et d'activateur du compost ; mais aussi culture de phacélie, de tanaisie et de consoude.

 

Le jardin est l'occasion d'expérimenter: tester l'efficacité du BRF, du compost et du lombricomposteur, comparer le taux d'humidité des sols, comparer la biodiversité en fonction de la hauteur de l'herbe, comparer les aliments pour oiseaux en hiver... C'est aussi l'occasion d'apprendre à récupérer l'eau de pluie, utiliser les propriétés de certaines plantes et d'entretenir la biodiversité. Il faut aussi préparer le potager à une totale autonomie durant l'été pour espérer quelques récoltes à la rentrée, et pouvoir lancer de nouveaux projets.